Alliages

Alliages
» Durcet, Lieu Dit la Boudiniere, Lieu Dit la Grande Ferme Lieu Dit la Maurinais, Lieu Dit la Morandiere,Lieu Dit la Petite Rousselaie Lieu Dit la Sansonniere Lieu Dit la Tretiere Lieu Dit la Trihanniere,Lieu Dit Launay Boeuf Lieu Dit le Baux Lieu Dit le Beaulieu , Lieu Dit le Boulay, Lieu Dit le Bourg Lieu Dit le Château Lieu Dit le Cotin Lieu, Dit le Haut de Durcet, Lieu Dit le Logis Lieu, Dit le Menil Logis Lieu, Dit le Parsauque, Lieu Dit le Petit Ros, Lieu Dit le Plessis Lieu Dit le Poirier Lieu Dit le Pre Macrel, Lieu Dit le Rocher,Lieu Dit le Ros Lieu Dit le Val Lieu Dit les Closets, Lieu Dit les Onfrairies, Lieu Dit les Poulardieres, Lieu Dit Magny

lundi 26 décembre 2016

Nicolas William Wladimir Villedieu de Torcy, maire de DURCET








 

Almanach de 1845 ou l'on nome
Villedieu de Torcy ( Marquis de) maire de Durcet et menbre du conseille général du département de l'Orne en 1845




Nicolas William Wladimir Villedieu, marquis de Torcy, né le 31 août 1802 à Cauvicourt et mort à Paris le 2 avril 1859, est un homme politique français.
Après avoir été maire de Durcet (1843-1848), il fut député de l'Orne lors de la Monarchie de Juillet, de 1846 à 1848. Partisan de François Guizot, il siégea au sein du parti de la Résistance.
Rallié au Second Empire, il fut de nouveau élu député par deux fois, de 1852 à 1859. Siégeant au sein de la majorité dynastique, il soutint la politique de Louis-Napoléon Bonaparte, et décéda lors de son mandat.
Marié à Angélique Marie-Camille Picquet du Boisguy, fille du général chouan Aimé Picquet du Boisguy, il eut deux fils René-Gaston et Aimé Raphaël Villedieu de Torcy qui fut également député (1860-1869).

Un prix pour le poète normand Jean-Claude Touzeil

Jean-Claude Touzeil et tous les bénévoles du Printemps de la Poésie attendent un nombreux public à Durcet pour cette vingt-septième édition, samedi 24 et dimanche 25 mars.

Cela fait 34 ans que les Rencontres poétiques internationales de Bretagne rassemblent poètes, auteurs et artistes de différents pays. Elles permettent à des gens de sensibilités différentes de se rencontrer, d’échanger et d’élaborer des projets communs tels que : livres, revues, pièces de théâtres, voyages, des liens se tissent et des amitiés naissent. Ces rencontres offrent l’opportunité aux invités venus d’ailleurs de découvrir cette magnifique région de Bretagne qui a su garder son authenticité, son originalité à travers ses paysages, ses créateurs et ses traditions. Depuis 1983, ces rencontres annuelles ont lieu en automne. Cette année, c’était samedi 8 octobre. Le jury, composé de 11 membres issus du monde de la poésie, a décidé pour l’année 2016 de décerner le Grand prix de la poésie Guillevic-Ville de Saint-Malo à Roland Reutenauer pour l’ensemble de son œuvre, et le prix Georges-Perros à Jean-Claude Touzeil pour son recueil : ’’Des choses qui arrivent’’ aux éditions Le chat qui tousse. La remise des prix s’est déroulée en présence de Dodik Jégou, présidente des Rencontres poétiques internationales de Bretagne qu’elle organise chaque année depuis 1983.
- Jean-Claude Touzeil est né en 1946, à Carentan (Manche), d’un père normand et d’une mère slovaque. Licencié en lettres modernes, il a enseigné à l’étranger dans le cadre de la coopération. De ses séjours en Afrique, Asie et des rencontres enrichissantes qui en découlent, il restitue une poésie vécue et authentique. Père fondateur du Printemps de Durcet et du ’’chemin des poètes’’, il plante des arbres un peu partout, dès qu’il le peut, pour célébrer un mariage ou une naissance dans sa commune. Il anime des ateliers d’écriture dans des écoles des alentours. Il a participé à plusieurs ouvrages scolaires et anthologies. Il a publié une trentaine de livres chez différents éditeurs, tous militants de la poésie.

Vallée Guy

dimanche 13 novembre 2016

Race Durham SchwitzOcéan de Durcet




Race Durham SchwitzOcéan,





Boeuf de 3 ans et 6 mois présenté par Mr Torcy  Propriétaire Agriculteur à Durcet (Orne)


 Lithographie exécutée en 1850 et gravée par l'Imprimerie Nationale Dimensions 17x26 centimètres.

mercredi 26 octobre 2016

Paul GÉMY durcetois et Soldat du 216e R.I.

l'image de guerre 72 01

Paul Octave Léon GÉMY  est né en 1881 à Durcet. Il est incorporé comme Soldat au 216e R.I. Régiment d'Infanterie, il est mort au combat il y a 100 ans à Vaux-devant-Damloup (55).

En 1916, le 216e RI montera deux fois sur le front de Verdun autour du fort de Vaux. La première, en juin 1916, dans une tentative désespérée de briser le siège du fort par les Allemands. Remplacé par le 67 RI 

 La deuxième, en octobre 1916, cette fois pour reprendre le fort aux Allemands. Paul Gémy y succombera le 26/10/1916 (Vaux-devant-Damloup).

Ainsi en parle le capitaine Charles Delvert dans "Carnets d'un fantassin" le 23 mai 1916 : p 236 édition Albin Michel 1935

 " Dans le ravin, la grande rue de Vaux est un amas informe de décombres, de poutres calcinées d'où émergent par instant quelques pans de murs très bas. Ce petit village blotti au fond d'un vallon entouré de bois et de prairies, avec son étang en arrière dans un cirque de forêts, devait être délicieux. Voilà ce qu'il en reste : une alignée de débris où pourrissent des cadavres ! "

source

mercredi 5 octobre 2016

Alexis Landais


Le jeune pongiste du club de Flers est l’un des meilleurs espoirs de sa génération. À 15 ans, il croise le fer avec des adultes et tente de remporter les tournois nationaux.

En 2015, l’équipe 3 du tennis de table flérien est parvenue à monter en Régionale 3. Une performance qu’elle doit en partie à son petit prodige Alexis Landais. « Il nous a retourné des situations parfois inespérées. Il dégage déjà une grande maturité pour son âge », remarque son coéquipier Jean-Michel Maillard. À 14 ans, le pongiste durcetois est promis à une belle carrière. En avril 2015 , il décrochait son premier titre de champion de l’Orne.

Derrière ce visage de jouvenceau aux apparences timides se cache un joueur « débordant d’énergie. » Son talent est indéniable et sa haine de la défaite l’a conduit à réaliser quelques exploits contre des joueurs bien plus expérimentés que lui.Qualifié au championnat de FranceAlexis Landais n’aurait peut-être jamais eu ce palmarès si le père d’un de ses amis ne l’avait pas emmené un jour à un entraînement. Il a alors huit ans quand il tape ses premières balles au club de tennis de table de Durcet. La machine est lancée. S’il veut progresser, il doit partir dans un plus gros club. Flers a la structure idéale pour lui faire passer un cap.

Sous la houlette de l’entraîneur du club, Jérôme Leroi, et du conseiller technique départemental, Patrick Pessy, l’effet est immédiat. Ils remportent des matchs décisifs en championnat par équipe. Il y a trois semaines, il décroche le titre départemental et finit deuxième au régional, ce qui le qualifie pour les prochains championnats de France, en juin prochain, à Nantes. 
Mais s'il veut atteindre son objectif, être numéroté français, il devra corriger son principal défaut, le mental. « Il est un peu nerveux et foufou sur le terrain, constate Jean-Michel Maillard. Plus il va monter en niveau et plus il va rencontrer des joueurs qui ont de la bouteille. Il faut qu'il gagne en maturité. » Ses entraîneurs sont confiants et se fixent comme objectif « de l'intégrer dans trois ans, à l'équipe 1, en pré-nationale. » Seule préoccupation d'Alexis pour le moment : « gagner le tournoi national de Flers. » 

source Article de mai 2015

samedi 24 septembre 2016

La fête de la Saint Côme 2016


La brocante de la St Côme va battre son plein ce weekend à Durcet


Un p'tit mot chez nous 


Les nombreux bénévoles du comité des fêtes durcétois, sous la présidence de Natacha Lainé, ont mis les bouchées doubles, depuis quelques jours, pour préparer les fêtes Saint-Côme et de la Petite oie, qui aura lieu sur le terrain communal. 

Organisé sans discontinuité depuis un près de deux siècles, les archives municipales le prouvant, l'événement ne cesse d'évoluer dans sa configuration, qui fait la part belle aux animations gastronomiques, gustatives et ludiques.


« La fête Saint-Côme est couplée et associée à la restauration de la Petite oie, samedi et dimanche, lors du déjeuner. La gastronomie s'avère un moment incontournable et traditionnel des festivités, comme il pouvait l'être, il y a des lustres déjà. À l'instar de la coutume qui s'y rattache, l'oie arrive à maturité à l'orée de l'automne et par habitude, depuis deux siècles, sa dégustation symbolise ce rituel annuel, raconte Natacha Lainé. À titre d'anecdote, les plus anciens de nos habitants y participent depuis environ six décennies. »
Vide-greniers et fête foraine
Samedi soir, un repas dansant poule au blanc sera servi sous le chapiteau, qui peut contenir environ 350 convives. « Plus de 150 personnes ont effectué leurs réservations », souligne la présidente. Parmi les animations proposées aux visiteurs, deux d'entre elles sont fidèles au programme. « Nous avons déjà 700 mètres linéaires d'emplacements retenus, soit l'équivalent de 90 exposants. Nous allons devoir refuser du monde si la météo est clémente, car l'espace dédié n'est pas extensible », annonce Gérard Pierre, maire, et en charge des réservations du vide-greniers. Les attractions foraines, avec ses nombreux manèges, le stand de maquillage et les jeux, tels que la tombola, seront ouverts à tous, jeunes et adultes réunis. « Plus de 48 carnets de tombola sont déjà vendus. C'est un excellent chiffre. » Enfin, un autre jeu consistera à découvrir le nom de l'oie, qui sera exposée au centre de la fête.

photo orne combattante Vallée Guy


Au programme

- Samedi : petite oie rôtie, grillades, frites et soirée dansante avec DJ, à partir de 20 h, sous chapiteau chauffé. Poule au blanc : 16 € ; assiette anglaise : 13 € et 8 € pour les enfants de moins de 12 ans.
- Dimanche : vide-greniers dès 8 h ; le midi : petite oie rôtie ou non, grillades, frites. Animations diverses, attractions foraines, maquillage, jeux toute la journée.
Après-midi : orchestre musique style Chabada, sous le chapiteau.
Samedi 24 et dimanche 25 septembre, terrain communal, fêtes Saint-Côme et Petite oie. Réservations : tél. 06 26 98 02 84 ou 06 81 04 14 54. Tarifs : poule au blanc 16 €, assiette anglaise 13 €, 8 € pour les enfants.

Malgré des conditions météorologiques un peu moins clémentes, voire pluvieuses à certains moments de la journée, le vide-greniers a rassemblé plus de 90 exposants, dimanche toute la journée, dans la parcelle du terrain communal. Pour Natacha Lainé, « Cette édition demeure une belle réussite, dans le droit fil des derniers millésimes. Les allées étaient bien garnies en fin de matinée et dans l'après-midi ».

article ouest France et orne combattante

dimanche 18 septembre 2016

La vie rurale dans le Val de Rouvre




Les bénévoles se sont mobilisés pour proposer un spectacle sur la vie rurale au Moyen-Âge, ce dimanche 18 septembre 2016, non à Durcet mais à l'étang de la Queue-d'Aronde, à Athis-Val-de-Rouvre.

 Des cavaliers d'une autre époque étaient eu aussi de la partie.


"Nots seigneurs étoy parmif nous"

un jongleur de feu et un petit carrousel assuré par des cavaliers et leurs chevaux.


Madame Chrétien

Évelyne Chrétien, de l’association Vanikoro, est la cheville ouvrière de la fresque historique qui a été donnée ce dimanche 18 septembre 2016, à l’étang de la Queue-d’Aronde, à Athis-de-l'Orne. Une cinquantaine de figurants  s'était portés volontaires pour cette reconstitution historique, « dont la première partie est concentrée sur l’histoire des fiefs et de la seigneurie d’Athis. »



« Ce que j’ai voulu faire ressortir dans l’ensemble de cette reconstitution, c’est la vie rurale du Moyen-Âge à nos jours, l’attachement à la terre. »

Il y eu des chants, des danses, de la poésie, 

et des seigneurs venu de Durcet

La seconde partie, elle, se passe au XIXe siècle, avec l’adaptation d’une historiette écrite par Évelyne Chrétien, Le père Léon et son p’tit accordéon.
Photos de Joëlle Anger

dimanche 4 septembre 2016

Nouvelle identité visuelle pour la Suisse-Normande

Office de tourisme des "Collines Normandes" et l'office de tourisme de la "Suisse-Normande" ont développé une identité visuelle commune pour valoriser le territoire de la Suisse-Normande qui se partage entre le sud Calvados et le nord de l'Orne.

dimanche 28 août 2016

DURCET un "habitat sain"



Emmanuel Meunier est agronome de formation, après une expérience comme enseignant dans un CFA (centre de formation agricole), dans la Manche, Emmanuel s'installe agriculteur éleveur, dans l'Orne. Il rencontre de sérieux problèmes de santé avec son troupeau et fait appel à un géobiologue pour les résoudre. C'est là que ses talents et son intérêt pour la géobiologie naissent. Il se forme, avec Luc Leroy, et depuis 2010 propose ses prestations aux éleveurs mais aussi aux particuliers.
Emmanuel Meunier est au parsauque à Durcet

Il est donne des formations depuis 2010 et propose ses prestations "habitat sain" aux éleveurs mais aussi aux particuliers :


 

Age minimum pour participer : 12 ans
Nombre maxi de stagiaires : 9
Durée : 2 jours


Votre maison et votre environnement sont vivants. Des énergies y circulent et y vibrent. À partir d'exercices sur site, vous détecterez l'influence d'une faille géologique, d'une rivière souterraine, de matériaux de construction… Ces deux jours de sensibilisation avec Emmanuel Meunier, géobiologue, vous donneront des repères pour mieux comprendre l'influence de votre lieu d'habitation et de travail sur votre vie quotidienne.

Vous ferez des découvertes étonnantes, qui n’ont rien à voir avec la magie, et qui sont de plus en plus utilisées par les profesionnels de l'énergie, de l'habitat et de l'agriculture. Grâce à ces journées, vous aurez une bonne idée de vos propres capacités à progresser et mettre en pratique
Objectifs :

  • Développer, par le biais de techniques de l'appréhension du milieu naturel, la détection des failles souterraines, des nuisances électriques et électrogènes et les lieux perturbés.
  • Connaitre et savoir utiliser les outils de détection de la géobiologie
  • Traduire et identifier la transmission des informations fournies par les supports-outillages de détection: les baguettes, l'antenne de Lecher, le pendule...
Programme

Jour 1

  • Tour de table 
  • Historique et définition de la géobiologie
  • Définition d'une perturbation géobiologique
  • Les différentes perturbations et leurs conséquences
  • Quelques dispositions simples pour y remédier
  • Initiation à la détection sensible
  • Présentation des différents outils de détection sensible
  • Réalisation de baguettes
  • Notion d'ambiance d'un lieu
  • Application à la détection géobiologique d'un terrain



Jour 2

  • Quels moyens correctifs pour les perturbations ?
  • Introduction aux travaux de Masuru Emoto, notion d'information
  • Notion d'onde de forme
  • Introduction aux travaux de Chaumery et Bélizal
  • Présentation et utilisation du quadrilatère solsticial
  • Approche sensible d'un lieu
  • Mise en pratique sur une habitation
  • Mise en pratique sur un site mégalithique


Public :
Toute personne souhaitant découvrir ou approfondir ses connaissances en géobiologie. Les professionnels du bâti ou agriculteurs qui souhaitent comprendre comment détecter des lieux perturbés, afin de mieux choisir un emplacement de bâtiment ou d'apporter des solutions simples.

samedi 20 août 2016

Balade à Durcet

vue de la mairie de Durcet en Août.


les vitraux de l'église vue du petit chemin



jeudi 18 août 2016

Vendredi 18 août 1944

Il reste encore plusieurs milliers de soldats allemands, encerclés dans la poche de falaise. Ces unités, accompagnés de chars et de canons, sont bombardés jour et nuit par l’artillerie et l’aviation alliée. La situation allemande en Normandie est désastreuse.
 Les Américains eux, atteignent La Ferrière-aux-Étangs et s’emparent de Bellou-en-Houlme, un important nœud de communication. Dans ce secteur, ce qui reste de la 10. SS-Panzer-Division Frunsberg vient d’être relevée par une unité de la Wehrmacht. Un groupe de combat SS, composé d’infanterie, de sapeurs et de quelques canons d’assaut, contre-attaque et repousse les Américains. La reprise de Bellou-en-Houlme donne un court répit à la 7. Armee. Sous la pression des Britanniques qui sont aux portes de Falaise, le Commandement allemand ordonne un retrait à l’est de l’Orne qui débute dans la nuit du 16 au 17 août. le 18 Durcet est libéré....

Image : Carte de l'evolution des combats en Normandie le 18 aout 1944 à minuit

source

Afficher l'image d'origine

mercredi 17 août 2016

Jeudi 17 août 1944

Il y a 72 ans les journées du 17 et 18 Août 1944 furent le théâtre de combats pour la libération de notre région et de notre commune de Durcet par les troupes anglaises.


près  d'un bâtiment à Landigou, un officier du"Hereforshire" consultait sa carte et préparait l'attaque sur Durcet pour sa libération.

"These deeds which should not pass away.  Names that must not wither.
The Last Post sounded, the soldier sleeps who died in honour.
Only those who have loved and lost, can understand war's bitter cost.
Oh for the touch of a vanished hand and the sound of a voice so still.
When days are dark and friends are few, 
My Dear Son, How I long for you.......
No dear one's stood beside him to hear his last farewell.
While he lies in silent sleep, his memory we will always keep"

-
la débâcle allemande

Dans la zone encerclée par les armées alliées, la 7ème armée allemande et la 5èmePanzerarmee tentent de se replier en bon ordre derrière la Seine. Mais pour ce faire, ils doivent quitter la poche qui se referme lentement sur eux. De nombreuses unités parviennent à se replier, car l’encerclement n’est pas total, et un large couloir de neuf kilomètres persiste dans la région de Chambois, objectif de la 1ère division blindée polonaise et de la 4ème division blindée canadienne. La 2ème division blindée française participe également à l’encerclement et progresse au nord d’Ecouché, face à la 116ème division blindée allemande. Le 17 août, la porte de sortie de la poche d’encerclement où sont piégés les Allemands du groupe d’armées B est large de 16 kilomètres et longue de 32 kètres.
Les Allemands sont bombardés de manière continue, jour et nuit. Les aviateurs et les artilleurs alliés attaquent sans relâche les divisions de la Wehrmacht et desPanzer qui se replient vers l’est en direction de la Seine. Malgré la situation désastreuse pour les forces allemandes, leur repli est extrêmement rapide : en cette seule journée du 17 août, près d’un tiers des forces de l’Axe encerclées sont parvenues à sortir du chaudron.


la 7. Armee, dont le poste de commandement est déplacé à Chênedouit, dix kilomètres à l’ouest de Putanges. Dans une puissante poussée, la 1st US Army remonte par Domfront et Bagnoles-de-l’Orne. La 9th US Infantry Division du General Eddy entre dans Briouze, après avoir repoussé une arrière-garde de la 9. SS-Panzer-Division Hohenstaufen et de la 708. Infanterie-Division.

lundi 15 août 2016

Durcetois mort pour la france



Le monument devant l'église

La liste :

Nom PrénomsConflitDate & lieu de décèsMédaillesSépulture
Informations complémentaires
à compléter
Informations complémentaires
BIDAULT Michel Léon Pierre
1914-191807/09/1914 Rembercourt-aux-Pots (55)
Informations complémentaires
BOULARD L.
1939-1945
Informations complémentaires
CHANU Charles Auguste Gabriel
1914-191811/04/1915 Les Éparges (55)
Informations complémentaires
DELAUNAY Camille Martial Bernard
1914-191828/10/1914 Paris 08 (75)
Informations complémentaires
DUGUEY Daniel Irénée
1914-191831/07/1918 Ognon (60)
Informations complémentaires
GAUQUELIN G.
1914-1918
Informations complémentaires
GÉMY Octave Joseph
1914-191822/08/1914 Ethe, province de Luxembourg Belgique
Informations complémentaires
GÉMY Paul Octave Léon
1914-191826/10/1916 Vaux-devant-Damloup (55)
Informations complémentaires
GUIBOUT Emilien François Albert
1914-191818/05/1917 Moronvilliers (51)
Informations complémentaires
LAINÉ Henri Paul
1914-191810/10/1914 Rennes (35)
Informations complémentaires
LEBRETON Paul Joseph
1914-191815/09/1914 Auberive (51)
Informations complémentaires
OZENNE Georges Albert Ernest
1914-191803/09/1914 Châlons-sur-Marne (51)Sépulture
Informations complémentaires
PERRIN A.
1939-1945
Informations complémentaires
PETRON G.
1939-1945
Informations complémentaires
TURMEL Georges Fernand
1914-191825/07/1918 Saint-Aubin-sur-Mer (14)
Informations complémentaires
YVER Gaston Paul
1914-191822/08/1914 Ethe, province de Luxembourg Belgique
Informations complémentaires
YVER Victorien Marcel
1914-191815/07/1917 Nauroy (51)